C’est tout moi !

 
  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2018

Le moribond -> Casse-toi, pov’con 26 septembre, 2018

Classé dans : Sur l'air de... — Barbara @ 20:22

Adieu, Manuel, on t’aimait pas,
Adieu Manuel, on t’aimait pas, tu sais.
On t’verra plus à l’Assemblée,
Remarque, tu n’y allais jamais…
Mais nous, tu vas pas nous manquer.
Manuel, tu vas te faire pourrir,
Te faire pourrir à Barcelone, tu sais.
Mais du moment que tu te barres,
Nous, on va se taper des barres,
On va juste se taper des barres.

[Refrain]
J’veux qu’on rie, j’veux qu’on danse,
J’veux qu’on milite comme des fous,
J’veux qu’on rie, j’veux qu’on danse,
Amrani, elle déchire tout.

Adieu, Manuel, on t’aimait pas,
Adieu Manuel, on t’aimait pas, tu sais.
Ta loi travail, on l’avale pas,
Ni elle, ni tes 49-3,
Petit facho et petit bras.
Adieu Manuel, tu vas partir,
Mais c’est pas encore assez loin, tu sais,
Dommage pour les Barcelonais…
On veut juste te voir déguerpir.
Ici, t’as plus aucun av’nir.

[Refrain]

Adieu, Manuel, on t’aimait pas,
Adieu Manuel, on t’aimait pas, tu sais.
Et surtout, ne t’avise jamais
D’rev’nir après t’être planté,
Non, n’essaie même pas d’y penser.
Adieu, Manuel, on t’aimait pas,
Adieu Manuel, on t’aimait pas, tu sais.
Tu savais plus où t’habitais
Et nous, on est débarrassé.
Dégage de là et va t’cacher !

[Refrain]

 

(Honteux détournement de la chanson de Brel)

 

Image de prévisualisation YouTube
 

 
 

LE JARDIN DE L’AMITIE |
wildcatsworld |
wwwfodelinfo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Infos du jour
| Mosaïque
| Les Roses de l'Unité contre...